Petites Soeurs de Jésus _ Oaxaca, Mexique

 

 

 

Des nouvelles de la fraternité de San Bartolo Coyotepec, avec Jacqueline.

Dans cette "Colonia Vicente Guerrero", quartier d'émigrants proche du "Basurero municipal" (décharge d'ordures de la ville de Oaxaca) un PROJET MUSICAL est né et a grandi, suscitant l'espérance dans ce lieu marginal.
Cliquer pour agrandir
 
Marianita, 7 ans, la cadette de "la Banda"

A cause de la grande pauvreté des  villages de la montagne, des gens de différentes ethnies et langues indiennes ont commencé à s’installer là il y a une trentaine d’années.
Chaque famille avec ses racines, son rêve d’une vie meilleure et le désir que les enfants puissent étudier.
Camerino, jeune musicien zapotèque (clarinettiste), a eu l’idée de réunir des enfants qui voudraient étudier la musique et former une fanfare. La musique ici coule dans les veines du peuple! Et l’expression la plus typique en est la fanfare, présente à toutes les fêtes et célébrations importantes. C’est ainsi qu’est née, dans notre quartier, "l’école d’initiation musicale Santa Cecilia", grâce à l’enthousiasme des enfants, l’appui de la plupart des parents et l’assiduité du professeur.

cliquer pour agrandir

Leçons intensives de solfège d’abord puis, peu à peu, chacun a reçu un instrument suivant ses aptitudes et goûts… Camerino avait l’œil pour déceler quel  instrument serait le plus adapté aux talents de chaque élève.

Cliquer pour agrandir

Les parents ont fait un effort énorme pour l’acquisition des instruments. Mais il y eut aussi une belle solidarité de la part des gens de la communauté (Santa Cecilia) et même de bien au-delà…

Cliquer pour agrandir

Un dimanche, des instruments arrivés de France ont  été reçus et bénis à la chapelle Santa Cecilia (encore en construction) et présentés à toute la communauté en fête!

Pour Marianita, la plus petite, il a fallu chercher un saxophone spécial, à sa mesure!

Cliquer pour agrandir

Le jour du premier concert public, des parents ont laissé éclater leur joie et leur fierté :

"On ne parlera plus de nous comme “les gens du Basurero”… on dira plutôt : "Ce quartier de la Vicente Guerrero d’où sort une si belle musique"!

Cliquer pour agrandir

Parallèlement à la fanfare est né aussi un chœur d’enfants et de jeunes, et même quelque mères de famille s’y sont jointes. Ils sont une soixantaine, tous et toutes avec une guitare ou une mandoline. Chaque dimanche, ce chœur anime la messe. Ce n’est pas pour rien qu’ici, la Patronne du quartier est Santa Cecilia!


Le 30 août dernier, ils ont donné un concert ensemble : le chœur (instruments à cordes), la fanfare (instruments à vent et percussions) et un groupe important de sourds  qui « chantaient » avec eux,  avec leurs mains. On a donc intitulé ce concert : « Cordes, Vent et Mains ».

suite suite