Fraternité d'Aubonne : pèlerins

 

 


A la fraternité d’Aubonne, quelques pèlerins, en route vers Saint-Jacques de Compostelle ou une autre destination, font halte.
cliquer pour agrandir
Hanny-Paula raconte :

La petite église dédiée à N.D. de la Consolation, derrière laquelle se trouve notre fraternité, ne fait pas partie de l’itinéraire actuel qui suit le bord du lac.

Néanmoins il y a de temps en temps des pèlerins qui affrontent encore la montée vers Aubonne et font halte auprès de Notre-Dame de la Consolation. Pour nous, ce sont toujours des rencontres très enrichissantes avec des personnes qui vivent une démarche profondément spirituelle.

Voici quelques portraits de ces pèlerins :

Il y a Lisa, venant d’Allemagne. A la suite d’un grave accident elle avait eu les deux jambes paralysées. Après deux ans de rééducation elle a pu reprendre sa vie professionnelle et fait ce pèlerinage pour remercier de sa guérison. Ses parents l’ont rejointe en cours de route puis, à la fin, son fiancé. Ils se sont ensuite mariés et ont pu fonder une famille.

"Ainsi parle le Seigneur : C'est moi qui vais marcher devant toi, j'aplanirai les hauteurs."
(Isaïe 45,2)

Yves, du Jura, vient une première fois seul. Comme promis, il repasse l’année suivante avec sa femme !

Il y a aussi des pèlerins « perpétuels », comme Alex, qui marche année après année (Rome, Jérusalem…). C’est devenu sa vie et le temps ne compte pas. Il n'a pas le moindre besoin de confort et se contente de très peu. Cette fois, il est en route vers Rome, et c’est encore trop tôt pour passer le col du Grand-Saint-Bernard à pied, mais rien ne l’inquiète sur son chemin…

"De jour le soleil ne te frappera pas,
ni la lune pendant la nuit:
Le Seigneur te gardera de tout mal. Il gardera ta vie.
Le Seigneur gardera tes allées et venues,
dès maintenant et pour toujours.
(Psaume 121, 6-8)

Un soir arrivent deux pèlerins pas très jeunes qui ont fait connaissance en route.

L’un est médecin et l’autre a été opéré de la cheville et il a une broche ! Il vient de Suisse alémanique et le chemin est encore long devant lui. Comme il a des cloques et souffre beaucoup, son compagnon prend soin de lui et l’emmène aux urgences de l’hôpital de Morges.
Après trois jours d’arrêt et de soins il reprend la route ! Quel n’est pas notre étonnement de recevoir plus tard une carte, lors de son arrivée à Compostelle.

"Le Seigneur en présence duquel j'ai marché enverra son ange avec toi et fera réussir ton voyage."
(Genèse 24, 40)

Irène, allemande, s’arrête chez nous et après le souper je pars avec elle en ville, car c’est la fête à Aubonne. Nous nous asseyons sur la place d’Italie : l’ambiance est très sympathique. Flavio joue de l’accordéon… Elle goûte des spécialités,  le vin du pays et reprend la route très heureuse. A Noël, surprise de recevoir des petits pots de miel de différentes récoltes, spécialité de sa région.    

cliquer pour agrandir Ces liens tissés au gré d’un court passage vivifient notre prière, élargissent l’horizon du cœur !
Devant l'église Notre-Dame de la Consolation  

Le pèlerinage à Notre-Dame de la Consolation

retour

P. Sr Gertrud-VeronikaP. Sr Gabrielle-YvetteP. Sr Magdalena-MichiyoP. Sr Maria de LourdesP. Sr LucianaP. Sr MarjolaineP.Sr Maria de LourdesP.Sr Gabrielle-YvetteP.Sr Gertrud-VeronikaP.Sr LucianaP.Sr Magdalena-MichiyoP.Sr Marjolaine