Rencontre sur l'Unité - Petites Soeurs de Jésus

 

 

Rencontre sur le thème de l'UNITE  
à la communauté des Sœurs de Grandchamp, près de Neuchâtel,
14-20 octobre 2016

Soeurs de Grandchamp et petites soeurs de Jésus réunies pour une photo de "famille"

Des petites soeurs venant de différents pays d'Europe (Croatie, Pologne, Italie, Portugal, etc.) se sont retrouvées sur ce thème de l'Unité. De Suisse il y avait Maria-Ursula, de la fraternité de Bienne, et Marie-Laure de celle d'Aubonne. La participation de Sœur Pierrette et Soeur Siong, de la communauté de Granchamp, a été très appréciée.

A partir de la question : comment le désir de l´unité a marqué ma vie ces dernières années? chacune a fait une relecture de son vécu.

Des objets symboliques, apportés par les unes et les autres, évoquaient ce qui avait été partagé. Parmi eux, un ouvrage en tricot : 2 aiguilles, des laines de couleurs différentes et chacune en a tricoté quelques mailles... image de la diversité dans l’unité, de l'interdépendance, une conviction soulignée par plusieurs..

En conclusion du premier jour nous rendons grâce pour le regroupement des fraternités d’Europe en un seul continent, selon la décision du Conseil général (2016) qui écrivait :

« S’il y a une recherche de nouvelle identité pour la Fraternité en Europe, elle ne pourra naître que par la mise en commun de toutes les parties, avec l’apport de chaque Région de l’Est et de l’Ouest, dans le respect des différences et le dépassement des particularismes, dans un certain renoncement et disponibilité des deux côtés à mettre en question ses propres certitudes… ».
Dimension prophétique de ce regroupement alors que l’Europe politique, sociale a tant de peine à vivre en harmonie, en communion.

"Si Dieu n´est pas entre nous, Dieu n´est pas en nous", nous rappelait Sœur Siong. Et aussi cette citation du Père Claverie : “ Découvrir l´autre, vivre avec l´autre, entendre l´autre, se laisser façonner par l´autre, cela ne veut pas dire perdre son identité, rejeter ses valeurs, cela veut dire concevoir une humanité plurielle, non exclusive“.

Notre réflexion se poursuit avec le Père Adalberto, Bénédictin italien, du monastère SS.Trinita de Dumenza, communauté très engagée dans l’œcuménique.

Il passe trois jours avec nous pour parler de la vie monastique et religieuse: quête de Dieu enracinée dans notre baptême et à laquelle tout chrétien est appelé.

A partir de ce que l’on a reçu nous avons réfléchi en petits groupes avec la question :
Que retenir de nos partages pour nous aider sur ce chemin d'unité entre nous, en Europe.

Quelques propositions :

  • Le seul Modèle est Jésus en qui on se rencontre, toute comparaison est fausse

  • Nommer nos blessures, des deux côtés

  • Se retrouver autour de la Parole, en pèlerinage, se visiter...

Le père Adalberto a développé le thème du monachisme :
Chemin d'unification
Chemin de communion ecclésiale
Chemin de compassion.

Le Christ est notre Unité:
c’est Lui qui nous rassemble et c’est à Lui que nous avons rendu grâce dans l'Eucharistie à la fin de la session…

Liens :
Communauté de Grandchamp

Monastère SS.Trinita de Dumenza (italien)

retour