Petites Soeurs de Jésus - En chemin

 

 

Rencontre des petites soeurs de Suisse du 21 au 25 juin 2017 à Bex

PRIER
Au cœur de ces journées : les temps de prière communautaire et personnelle:

"Prions avec la simplicité de Jésus, avec sa véhémence, avec son amour de Dieu et des hommes. Prions beaucoup pour tous les hommes, puisque tous sont dans le cœur de Jésus." (Frère Charles - Œuvres spirituelles)


Un soir, nous vivons ensemble une heure d'adoration silencieuse, nous rappelant ce que Frère Charles écrivait :
"Quand on aime, on voudrait parler sans cesse à l’être qu’on aime… On voudrait le regarder sans cesse... Prier, c’est penser à Dieu en l’aimant. "

REFLECHIR, ECHANGER

Cliquer pour agrandir Nous partageons cette nouvelle expérience d’une grande région (avec la Finlande, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas et la Belgique) et comment nous avons vécu dans le secteur Suisse.
Bilan très positif, car nous percevons tout l’enrichissement qui nous est donné à travers ces fraternités insérées dans divers pays.
Cliquer pour agrandir Expérience aussi de nous sentir plus proches entre nous, en Suisse, et plus solidaires. Sans doute parce qu’il y a plus de fragilités, de petites sœurs âgées : la compassion grandit, une forme d’humilité….

DECOUVRIR

Une journée durant nous réfléchissons sur l’islam avec l’aide de Shafique Keshavjee, pasteur de l’Eglise réformée du canton de Vaud. Né au Kenya dans une famille ismaélienne (branche de l’islam), il s’attache au Christ au cours d’un « pèlerinage » à travers le monde à 17 ans. Il est très engagé dans le dialogue œcuménique et interreligieux, auteur de plusieurs livres.

Pour lui, le cœur de la théologie musulmane se trouve dans la sourate 112 : « Dis : Lui est Allah, l’Un. Allah l’Absolu. Il n’engendre pas et n’a pas été engendré. Et nul ne saurait l’égaler. »

C’est le monothéisme d’Abraham sans la croix du Christ, sans la Trinité, monothéisme « pur », pour éviter l’enfer et aller au paradis.


FAIRE LA FETE

La fête : un moment qui resserre les liens, met les cœurs à l’unisson. Cette année, l'animateur est une marionnette dans les mains agiles de Sonia. C’est le Jardinier du ciel.


Dieu, voyant notre terre bien troublée, envoya son jardinier qui, au ciel, sème et cultive des graines d’amour, de tendresse, de solidarité…Le voilà donc sur notre planète, en dialogue avec un renard, et heureux de faire profiter les humains de toutes les graines qu’il a emportées du ciel, et qu’il donne abondamment pour que nous les cultivions à notre tour.

Le jardinier du ciel a aussi été préposé à la distribution de cadeaux symboliques aux petites sœurs qui avaient un anniversaire spécial.

Fête joyeuse, avec de nombreux chants, des contes.

EN CHEMIN...

Nous repartons vers nos lieux de vie avec les paroles du chant  :

« Ne rentrez pas chez vous comme avant,
ne vivez pas chez vous comme avant,
changer vos cœurs, cassez vos peurs,
vivez en femme nouvelle.

A quoi bon les mots si l’on ne s’entend pas,
à quoi bon les phrases si l’on n’écoute pas,
à quoi bon la joie si l’on ne partage pas,
à quoi bon la vie si l’on ne s’aime pas. »


Quelques photos de la rencontre


Lien : Shafique Keshavjee



Retourretour