Petites Soeurs de Jésus - "Crier l'Evangile par toute ma vie"

 

 

 « Mais vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins… » Actes 1, 8

A la suite de frère Charles, être témoins dans le quotidien, dans l’ordinaire. « Crier l’Evangile par toute ma vie » disait-il. A travers quelques flashes de notre région  le vécu des unes et des autres actualise ce témoignage.

De Finlande, Tampere :
Depuis quelque temps nous avons une nouvelle amie, Colette, du Cameroun, elle est depuis 4 mois en Finlande venue comme réfugiée, et vit actuellement à 50 km de Tampere dans l’attente de savoir si elle peut rester dans le pays. Elle peut venir le dimanche à la messe et Leila est allée aussi chez elle pour faire un peu de finnois et surtout la soutenir.


Au centre ou je vais chaque lundi, nous avons déménagé dans un autre coin de la ville plus central, et commençons à nous habituer dans ce nouvel endroit,. Nous sommes toujours une quarantaine de personnes à confectionner toutes ces couvertures qui partent avec la Croix Rouge là où il y en a besoin.

J’ai participé à un séminaire  à l’occasion des 30 ans de ce centre. Maarit qui y est depuis les débuts a chaleureusement remercié toutes les personnes qui au long de ces années ont aidé, rappelant combien le bénévolat est précieux. Marguerite et Leila
  Confection d'une couverture


ligne

De Belgique, Bruxelles Cureghem
Ici, à Bruxelles, ce qui a marqué tous ces mois-ci sont les marches des jeunes, tous les jeudis, pour le climat. Ils viennent de tous les azimuts ! Cela nous interpelle …et espérons que cela va influencer les dirigeants.

Dans notre unité pastorale, nous sommes allées avec une vingtaine de personnes visiter une mosquée de notre quartier où nous avons été très bien accueillis. C’était la conclusion de 3 soirées avec le Père Jean-Luc Blanpain pour une meilleure connaissance de l’Islam, pour mieux se comprendre. Il nous a donné des pistes de théologie et de spiritualité pour vivre la rencontre.

Je voudrais aussi vous partager qu’après 8 ans de visites dans 2 centres fermés où j’ai pu rencontrer des personnes en souffrance et avec qui j’ai pu cheminer  un certain temps, qui ont marqué ma vie et ma prière, je pense que c’est le moment de me retirer.

photo: Pixabay.com

 

J’ai eu l’occasion de remercier l’équipe des visiteurs avec qui j’ai échangé, je me suis ressourcée et ai essayé de vivre la mission de ce groupe : accompagner, servir et défendre.

Au creux de nos mains voici quelques graines de paix, de joie et d’amour, elles sont promesses de vie, de communion et de bonheur, elles vont germer dans nos coeurs et leur parfum attirera d’autres cœurs. Anne-Francine

ligne


De Suède, de Stockholm :

Joie d’accueillir Hélène-Madeleine et de redémarrer à 3, ce que nous apprécions bien sur tous les plans.

De Hélène-Madeleine :
… je veux remercier les petites soeurs qui m’ont dit d’une manière ou d’une autre :   bienvenue !
Oui, j’ai quitté Rome. Tout le monde pensait que j’aurais froid dans «  le grand Nord, » et je les rassurais  mais en fait, oui, il fait froid depuis mon arrivée...

 J’ai donc fait ma retraite au Val d’Aoste, chez les 3 bénédictins qui sont installés dans le presbytère du village, dont Michaele Davide. Ce fut un bon temps avec son livre : « 40 jours de carême avec Etty Hyllesum » bien adapté pour une relecture de vie.

Ici, je me pose doucement, n’ai pas revu beaucoup de voisins, suis occupée à refaire mes papiers, ouvre mes yeux et mes oreilles, sans me précipiter pour des activités. En fait je prends conscience que je suis retraitée..

ligne

Des Pays-Bas, Amsterdam :
Nous avons eu une belle rencontre avec Mgr Antoine Audo (jésuite), évêque d’Alep, venu quelques jours aux Pays-Bas. Il a donné son témoignage dans l’église de la communauté de Sant’Egidio. Il a d’abord voulu nommer trois jésuites néerlandais qu’il a connus en Syrie: Frans van der Lugt, mort martyr à Homs, Michael Brenninkmeijer, décédé lui aussi en 2014 et qui a été un modèle d’inculturation et de respect des personnes et enfin Peter Hans Kolvenbach qui a été Général de la Compagnie des jésuites de 1983 à 2008.

Après avoir rappelé que la Syrie est le berceau du christianisme, il a parlé de la situation actuelle, des conséquences de la guerre après 8 ans de conflits. Il a évoqué les chemins d’espérance qui se sont ouverts grâce au témoignage de charité de nombreux croyants des diverses Eglises de Syrie, aidées par le soutien de la communauté chrétienne internationale. Tous se sont mis au service de la population la plus souffrante: personnes déplacées, enfants, personnes âgées, nouveaux pauvres. Madeleine

Nous avons eu la joie d’accueillir pendant un weekend Ria-Christina (venant du Niger) avec sa soeur Anja qui habite à Breda. Ce furent de bons moments ensemble. Ria a pu vendre des objets d’artisanat le dimanche matin après la messe à l’église st-Nicolas.

Le soir, nous sommes allées dans le lieu où se trouvent 90 jeunes réfugiés, tout près de chez nous. Ce fut très sympathique. Une femme pakistanaise avait fait de la soupe de son pays. Le 21 mars, c’était le Nouvel-An kurde. A cette occasion, Galia et sa maman ont préparé un repas de fête auquel étaient invités réfugiés et voisins. J’y suis allée avec Lynn et la soirée s’est terminée par des danses kurdes traditionnelles. Mauricia
  Ria-Cristina au Niger

ligne