Petites Soeurs de Jésus - Dialogue

 

 

Les petites sœurs du Danemark, de Suède et de Finlande se sont retrouvées pour une rencontre à la fraternité de Øm (Danemark) du 13 au 21 juillet sur le thème du dialogue.

En voici  un écho.

« La beauté de la nature et le temps agréable nous donnent un cadre qui nous émerveille et permettent aussi un climat fraternel et détendu. Quelques-unes ont la surprise d’admirer dans le ciel un phénomène rare : « le trou de Virga », une lumière sortant de nuages, quelque chose entre l’arc-en-ciel et l’aurore boréale.

Regina Bernadette nous guide pour cette réflexion sur le dialogue. Nous y consacrons 4 matinées. Les après-midis sont libres.
S’appuyant sur le livre de Dennis Gira « Le dialogue à la portée de tous... ou presque », Regina Bernadette nous présente les conditions d’un vrai dialogue. Ensuite nous échangeons en 3 petits groupes, et la prière du soir reflète ces partages.

1er jour : Qu’est-ce que le dialogue, par rapport à une négociation, à un débat, une rencontre… ? C’est est un échange de paroles, une écoute réciproque entre personnes différentes et égales.

Le dialogue ne vise pas un consensus mais est plutôt un chemin vers l’inconnu qui doit élargir l’horizon de chaque partie. C’est un chemin difficile mais qui ouvre des perspectives nouvelles.

On échange sur nos expériences respectives.

2ème jour : 5 règles d’or pour le dialogue, notamment celle-ci : entrer en dialogue suppose de savoir qui nous sommes, et donc de pouvoir se situer dans son propre contexte historique.

Dans les groupes nous partageons 3 qualités des peuples dont nous sommes originaires.

3ème jour : les 5 ennemis du dialogue  dont :
* le silence. Il est bien sûr positif et indispensable pour l’écoute mais le refus de parler peut aussi être trompeur si on veut éliminer les points chauds.
* le savoir. C’est important de connaître sa propre tradition et celle de l’autre mais sans s’enfermer dans la suffisance : « Je sais de quoi je parle ! » - dangereux !

Et en groupes, nous identifions 3 lacunes ou manques de nos peuples d’origine.

4ème jour : les 5 amis du dialogue,
* le respect. Il suscite la curiosité de connaitre mieux l’autre mais il a aussi besoin de réciprocité et devient alors un moteur qui engage sur un chemin inconnu.
* l’amitié. Elle crée une relation entre personnes différentes sur la base de la confiance.
* l’humilité. Elle aide à regarder la réalité avec lucidité : c’est un mouvement intérieur qui crée un milieu favorable au dialogue.
* la patience. Elle respecte le rythme de l’autre et devient une attente active qui, dans l’espérance, va vers une réalisation où grandissent nos identités respectives.
* l’écoute de tout l’être. C’est une attitude très attentive, active, qui permet l’accueil.

Les après-midis permettent d’autres échanges : Anne Christine nous parle de la Serbie. Anna Stefanie partage ses découvertes du Maroc où elle a vécu plusieurs mois.

Chacune a eu de la joie de ces retrouvailles,
qui nous donnent force et courage
pour reprendre la route."

retour