Charles de Foucauld citations

 

 

 

Citations de Charles de Foucauld :

"Tu résides en l'âme fidèle, mon Seigneur. Tu deviens comme l'âme de cette âme, ta grâce la soutient en tout, la conduit en tout. Eclaire son intelligence, dirige sa volonté, ce n'est plus elle qui agit, c'est toi qui agis en elle... Tu lui donnes la vie, la vie de grâce, semence de la vie de gloire, avec abondance croissante." (La dernière place p. 88)
ligne
"Quand on peut souffrir et aimer, on peut beaucoup, on peut le plus qu'on puisse en ce monde : on sent qu'on souffre, on ne sent pas toujours qu'on aime et c'est une grande souffrance de plus ! mais on sait qu'on voudrait aimer, et vouloir aimer, c'est aimer." (lettre à Mme de Bondy p. 251 - 1° Déc. 1916)
ligne
"Je tâche de faire au jour le jour la volonté de Jésus et suis dans une grande paix intérieure." (lettre à Mme de Bondy p. 146)
"...Ne nous occupons pas plus de l'avenir que si la vie de ce monde allait finir aujourd'hui : Soyons tout au seul moment présent." (Oeuvres spirituelles p. 156)
ligne
"L'enfant Jésus ne vous apportera peut-être pas de douceurs, il les réserve à la faiblesse. Ses mains ne sont pas moins ouvertes cependant sur vous que sur les autres, en ces jours de grâce, et il en répandra, que vous le sentiez ou non, d'abondantes sur votre âme." (lettre à Mme de Bondy 1897)
ligne
"Confiance absolue que, si je suis fidèle, la volonté de Dieu s'accomplira - non seulement malgré les obstacles, mais grâce aux obstacles - Les obstacles sont la marque que la chose plaît à Dieu. La faiblesse des moyens humains est cause de force - Dieu fait servir les vents contraires pour nous conduire au port." (Nazareth, 1900)
ligne
"Il faut tâcher de vous imprégner de l'esprit de Jésus en lisant et relisant, méditant et reméditant sans cesse ses paroles et ses exemples : qu'ils fassent dans nos âmes comme la goutte d'eau qui tombe et retombe sur une dalle toujours à la même place..." (lettre à Louis Massignon, 1914)
ligne
"Avoir vraiment la foi qui fait disparaitre toute impossibilité, qui fait que ces mots d'inquiétude, de péril, de crainte n'ont plus de sens."
ligne
"Racontons-nous souvent la double histoire des grâces que Dieu nous a faites personnellement depuis notre naissance et celle de nos infidélités ; nous y trouverons les preuves les plus certaines et les plus attendrissantes de son amour pour nous." (Oeuvres spirituelles - lettre à Louis Massignon)
ligneligne
"Tout ce que je suis est à toi : "Que ce ne soit plus moi qui vive, mais toi qui vives en moi, ô Jésus, continue en moi ta vie...pour la plus grande gloire de Dieu. Et fais cette même grâce à tous les hommes pour que tu sois glorifié par tous les hommes. Amen." (Considérations sur les fêtes de l'année p. 528)
ligne
Pâques : "Alléluia....Que nous sommes heureux puisque Notre-Seigneur, notre bien-aimé, notre tout est infiniment heureux "et son règne n'aura pas de fin". Comme on est heureux quand celui qu'on aime est heureux....Si nous aimions assez, la terre serait déjà le ciel." (lettres à M. de Blic, p. 70)
ligne
"Quiconque aime, aime la solitude en compagnie de l'être aimé. Quiconque aime Dieu, aime la solitude au pied de Dieu. Plus on aime, plus on a soif d'être seul avec lui." (Ecrits spirituels)
ligne
"Dieu nous mène par des chemins si inattendus !... Nous sommes la feuille sèche, le grain de poussière, le flocon d'écume. Soyons seulement fidèles et laissons-nous porter avec grand amour et grande obéissance là où nous pousse la volonté de Dieu." (lettre à mes frères de la Trappe - LFT, 153)
ligne
"Je suis venu apporter le feu sur la terre“  (Luc 12,49)
"Que vous êtes bon d’être venu apporter sur la terre, d’une manière visible, ce feu d’amour !
Dieu ne veut qu’une chose de nous, que nous l’aimions, que nous brûlions d’amour pour Lui".   (Oeuvres spirituelles)
ligne
"Dieu qui a donné sa place à chaque petite feuille d'arbre me montrera sûrement aussi la mienne."
ligne
"Abandonnons-nous ! Mon Dieu, tu es là, je ne crains rien, je te bénis de tout, car tout vient de ta main... Tout ce qui arrive est permis, préparé, disposé par toi pour le plus grand bien." (œuvres spirituelles : Qui peut résister à Dieu )
ligne
"Il faut passer  par le désert et y séjourner pour recevoir la grâce de Dieu : c'est là qu'on se vide, qu'on chasse de soi tout ce qui n'est pas Dieu et qu'on vide complètement cette petite maison de notre âme pour laisser toute la place à Dieu seul." (lettre au P. Jerôme)
ligne
"On fait du bien non dans la mesure de ce qu'on dit et de ce qu'on fait, mais dans la mesure de ce qu'on est, dans la mesure de la grâce qui accompagne nos actes, de la manière en laquelle Jésus vit en nous, de la mesure en laquelle nos actes sont des actes de Jésus agissant en nous et par nous." (Directoire)
ligne
"Tout est consommé. Ton oeuvre d'amour est achevée, tu as aimé les hommes "jusqu'à la fin", jusqu'à la fin du possible. "(L'imitation du Bien-Aimé)
Fr. Charles fait dire à Jésus : "Le résumé de la religion c'est mon coeur dont la vue vous rappelle l'amour qu'a Dieu pour vous... Il veut qu'éternellement vous le possédiez lui-même, sous soyez transformés en lui et en quelque sorte déifiés." (L'Esprit de Jésus)
ligne
Carême : " La Passion, le Calvaire, c’est une suprême déclaration d’amour. Ce n’est pas pour nous racheter que tu as tant souffert, ô Jésus !... C’est pour nous porter, nous tirer à t’aimer librement, parce que l’amour est le moyen le plus puissant de se faire aimer." (œuvres spirituelles : la Bonté de Dieu)
ligne
"Prions avec la simplicité de Jésus, avec sa véhémence, avec son amour de Dieu et des hommes. Prions beaucoup pour tous les hommes, puisque tous sont dans le cœur de Jésus." (Œuvres spirituelles : l’Esprit de Jésus)
ligne
Noël : "... dans cette petite crèche est tout, le créateur de tout, l'être en soit, le parfait, l'infini, le bon, le sage, l'amour surtout, le beau... tout l'être et toute la perfection, tout ce que l'oeil ne peut contempler, ni l'oreille entendre, ni l'esprit concevoir... tout cela est là, en ce petit enfant si doux qui vous sourit et vous tend les bras.(Nouveaux écrits spirituels p. 64)
ligne
Avent : "Notre Seigneur nous demande de le laisser poursuivre en nous la vie qu'il a commencé sur la terre dans le sein de la Sainte Vierge...
Faisons en sorte de pouvoir dire à tout moment de notre existence : "Je vis, mais ce n'est plus moi qui vis, c'est Jésus qui vit en moi."(RD Règlement - Directoire p. 303-304)ligne
A propos de son voyage de reconnaissance au Maroc :
"Parmi les souvenirs... il en est un d'une douceur infinie, un devant lequel tous les autres s'effacent. C'est le souvenir des hommes en qui j'ai trouvé bienveillance, amitié, sympathie, de ceux qui m'ont encouragé, protégé, aidé..." BN p. 35
ligne
"Prends pour objectif la vie de Nazareth en tout et pour tout, dans sa simplicité et sa largeur" (Carnet de Tamanrasset 1905).
ligne
"La lumière du Christ brille. La nuit s'illumine, la nuit étincelle. Le Christ est ressuscité, Alléluia... "
ligne
"Convertis-moi, Seigneur, et fais que je te glorifie le plus possible, jusqu'à mon dernier soupir et pendant l'éternité".
ligne
"Dans la crèche, Jésus nous crie : pauvreté, solitude... mort à toute élévation humaine. Il nous crie aussi prière, contemplation, joie" (N.E.S. page 50)
ligne
"L’esprit de paix n’est pas un esprit de faiblesse mais un esprit de force"ligne
"Soyons des êtres de désir et de prière... Ne croyons rien impossible : Dieu peut tout."
ligne
"Mon Créateur, mon Père, mon Bien-Aimé, vous qui êtes là… sous l'apparence de cette Hostie, vous êtes la beauté suprême; toute beauté créée, beauté de la nature, du ciel au coucher de soleil, de la mer unie comme une glace sous un ciel bleu, des forêts sombres, des jardins fleuris, des montagnes, des grands horizons, des déserts, des neiges et des glaciers, beauté d'une belle âme se reflétant sur un beau visage, beauté d'une belle action … toutes ces beautés ne sont que le plus pâle reflet de la Vôtre, mon Dieu. Tout ce qui a charmé mes yeux en ce monde, n'est que le plus pauvre, le plus humble reflet de votre beauté infinie!... Mon Dieu, daignez me donner ce sentiment continuel de votre présence, de votre présence en moi et autour de moi..." (notes à Nazareth, 1897)
ligne
"L’Esprit de Vérité nous enseigne à mépriser ce qui est  passager, à aimer ce qui demeure."
ligne
Pâques : "Notre Bien-Aimé est infiniment heureux pour toujours, toujours ! Que nous faut-il de plus ? Que nous manque-t-il ? Alléluia ! Alléluia !  " (Ecrits spirituels)
ligne
"Confiance absolue en l’amour de Dieu, foi inébranlable dans cet amour qu’Il m’a prouvé en voulant souffrir pour moi de telles douleurs… Humilité en voyant tout ce qu’Il a fait pour moi et le peu que j’ai fait pour Lui… " (Ecrits spirituels)
ligne
"J’ai passé toute l’année 1912 ici, dans ce hameau de Tamanrasset. Les Touareg m’y sont une très consolante société, je ne puis dire combien ils sont bien pour moi, combien je trouve parmi eux d’âmes droites.Un ou deux d’entre eux sont de vrais amis, chose si rare et si précieuse partout."
(lettre à Henry de Castries, 08.01.1913)
ligne
Noël : "... Mon Seigneur Jésus, vous allez vivre 33 ans sur cette froide terre, qui produit tant de ronçes et d'épines... que vous êtes bon ! Que vous nous aimez ! "
ligne
Frère Charles met ces paroles dans la bouche de Jésus :
"Avant même de naître, je travaille à la sanctification des hommes... et je pousse ma mère à y travailler avec moi..."
ligne
"A quel point Jésus fut une consolation, une douceur pour ceux qui L'approchèrent; nous devons, autant qu'il est en nous, tâcher de Lui ressembler en cela ainsi qu'en tout..."
ligne
"Père, je remets mon esprit entre vos mains" : c 'est à Dieu lui-même de faire à chacun notre vie intérieure... "
ligne
"...Minuit sonne! Mon Seigneur est ressuscité! Alleluia, Alleluia! Mon Seigneur est ressuscité! Alleluia! Celui que je pleurais mort est vivant pour toujours. Alleluia!" (10 avril 1897)
ligne
"Demande-toi en toute chose :
'Qu'aurait fait Notre Seigneur?' et fais-le."
ligne
"Voyez dans cette naissance de Jésus l’amour pour les hommes, l’amour qu’a Dieu pour eux… lui faisant franchir comme d’un bond la distance qui sépare le fini de l’infini : Lui, Dieu Créateur, venir vivre sur la terre… (Ecrits spirituels p. 126-127)
ligne
"Je vois tout sous le jour de l'immense paix de Dieu, de son infini bonheur, de la gloire immuable de la bienheureuse Trinité. Tout se perd pour moi dans le bonheur de ce que Dieu est Dieu". (15 juillet 1904)
ligne
"Regardons les saints, mais ne nous attardons pas dans leur contemplation, contemplons avec eux Celui dont la contemplation a rempli leur vie... Le Seigneur Jésus, notre seul et véritable modèle, en nous servant de leurs leçons, non pour les imiter eux, mais pour mieux imiter Jésus." (Œuvres spirituelles, Anthologie, p. 13)
ligne
“L’adoration, qui est la plus parfaite expression du parfait amour, est l’acte par excellence de l’homme…, son acte habituel, et même son acte continuel, s’il agit conformément à sa nature et à sa raison” (Charles de Foucauld : Lettres à Henry de Castries; Paris, Grasset, 1938)
ligne
"L'amour obéit toujours quand l'amour a Dieu comme objet." (Lettres à Henry de Castries,
17 juin 1904)
ligne
"... mais mon Dieu, il y a quelque chose de plus que mon bonheur, c'est le vôtre, ou plutôt mon bonheur c'est surtout le vôtre..." (Oeuvres spirituelles, p. 308)
ligne
"Nous ne sommes pas délaissés, oubliés, seuls, sur la voie de la Croix, sur la voie que suit Jésus; nous y avons un Cœur qui nous aime, nous y sommes aimés, on nous y aime à tout instant." (L'Evangile présenté aux pauvres du Sahara, p.144)
ligne
"Que vous êtes bon, mon Dieu, que vous êtes bon d'être toujours celui qui "ne brise pas le roseau à demi fendu, et n'éteint pas la mèche encore fumante".
ligne
"Je veux habituer tous les habitants, chrétiens, musulmans, juifs... à me regarder comme leur frère, le frère universel... Ils commencent à appeler la maison "la fraternité", et cela m'est doux." (L. M.B. 7 janv. 1902)
ligne
"En se faisant si petit enfant, enfant si doux, il vous crie: "Confiance ! Familiarité ! N'ayez pas peur de moi ! Venez à moi ! Ne soyez pas si timides devant un petit enfant qui vous sourit et vous tend les bras. Il est votre Dieu"...!
ligne
"Voici ce temps béni de l’Avent qui commence… Faites-nous la grâce, ô Jésus, de marcher vers vous avec générosité. Faites tout en nous, mon Dieu. Tout ce que nous devons avoir, donnez-le nous. Donnez-nous cet amour qui nous fait nous vider de tout et être plein de vous, y laissant la place tout entière pour vous, mon Seigneur et mon Dieu ". (Méditation à Nazareth)
ligne
"L'amour regarde ce qu'il aime... Vous voir heureux, ô mon Dieu, c'est le bonheur du ciel, vous savoir heureux c'est tout le bonheur de la terre..." (Méditation à Nazareth, 1897)
ligne
"L'amour de Dieu, l'amour des hommes, c'est toute ma vie, ce sera toute ma vie, je l'espère."
"C'est l'amour qui doit te recueillir en moi et non l'éloignement de mes enfants. Vois-moi en eux et, comme moi à Nazareth, vis près d'eux perdu en Dieu." (Diaire 1904, Oeuvres spirituelles, p. 360) 
ligne
"Demandez à Dieu la grâce de l'aimer et de le servir de tout notre coeur et de toutes nos forces et le lui demander et pour nous et tous les humains, puisque tous sont enfants de notre Père et qu'il nous aime tous immensément." ( Méditation sur Luc 11,13, dans "L'Esprit de Jésus", p. 112)

Citations précédentes