Petites soeurs de Jésus - Au coeur de la médina de Fès

 


Claire-Paule : nouvelles du Maroc

En juin, c'est la joie du passage en Suisse de Claire-Paule venant du Maroc où elle est retournée vivre depuis 6 ans, après de nombreuses années à Bienne. Elle est à la fraternité de Fès avec 2 autres petites sœurs. Une fraternité insérée dans un quartier populaire de la médina.
Claire parle de ce pays qu’elle aime beaucoup, des gens si accueillants et amicaux. La langue reste pour elle une difficulté, mais elle constate que bien des choses s'expriment autrement qu’avec des mots.
Elle évoque des faits de la vie quotidienne qui la touchent, ses contacts avec les amis, les voisines. Parmi elles Zineb et Sourraya qui disent à Claire : « Notre pays est ton pays. Tu es chez toi ! » à quoi elle répond : « C’est bien votre pays mais vous m’avez merveilleusement accueillie. » - « Non, la terre est à Dieu et nous sommes tous chez lui ».
Une voisine, Fatima, vit de peu mais est heureuse d’inviter les petites sœurs à manger. Avec quel soin elle prépare les crêpes, la « harissa » (soupe). Elle habite avec les siens une pièce dans un « palais » très ancien qui devait être splendide. On voit encore des calligraphies, des décorations mais cela tombe en ruine. Beaucoup vivent dans ce genre d’habitation et pour que ce soit un peu propre ils chaulent les pièces.
Pour sauver ce patrimoine, on favorise en ce moment la vente des maisons aux touristes qui arrivent avec leurs euros ou leurs dollars. Ils restaurent et en font des maisons d’hôtes ou de vacances...
Mosquée de Zentan

Asma, une amie, déclare : « C’est bien la « Aïd » (« la fête du sacrifice » qui marque chaque année la fin du pèlerinage à La Mecque), car ce jour-là au moins, comme tout le monde partage, il n’y a plus de riches ou de pauvres, chacun a sa part de mouton. Dans tout le pays on est tous ensemble et pareils ».

Le cordonnier est devenu un ami, surtout à partir du jour où Claire lui a confié sa montre pour réparer le bracelet. Pendant la grande chaleur, il trouve un abri à l’ombre, à l’entrée d’un garage, car il travaille dans la rue. Depuis, quand il la voit passer suant et soufflant en revenant du marché, il lui fait signe : « Viens t’asseoir un moment, repose-toi un peu ».

Lalitha-Mary, qui vit avec Claire à Fès, travaille dans une association pour les enfants handicapés mentaux. Réflexion d’un homme regardant les visages joyeux de ces enfants : « Vous voulez voir le ciel ? voilà le ciel ! »

chapelle de la fraternité de Fès
La prière silencieuse et communautaire est au coeur du quotidien, en solidarité avec les frères et soeurs croyants. Chercher là le "sens divin de ce qui humainement nous sépare".
visite entre femmes

Il y a d’autres petites sœurs au Maroc, dont deux fraternités à Casablanca, une à Rabat. Et trois petites sœurs vivent dans un village berbère de la montagne, à 10 km d’Azrou.


Juillet 2007

- Le Maroc sur Wikipédia  
 
Claire-Paule