Petites soeurs de Jésus - Rosetta

 

 

Rosetta, petite soeur italienne, a rejoint la fraternité de Genève. Elle partage un peu de son vécu.

Me voici à Genève pour un temps sabbatique, et je m’en réjouis. J’ai quitté fin 2008 mon travail à Rome dans un centre d’accueil de la ville pour personnes non voyantes. Mon cœur est plein de reconnaissance envers le Seigneur pour ce que j’ai pu apprendre d’elles, dans leur attitude de confiance et d’abandon aux autres. Chemin long à parcourir mais sûr, si je marche à la suite de Celui qui a fait de toute sa vie un « oui » la volonté du Père.

Rosetta sur le balcon
Avant d’être à Rome, j’ai travaillé de nombreuses années en Sicile dans la culture des fleurs en serre.
Je reste habitée par les visages amis des collègues qui ont marqué mon existence.
Rosetta C’est souvent dans le contexte du travail, dans le témoignage d’endurance, les épreuves et la fatigue de mes collègues que je trouve un stimulant pour aller plus loin dans le don de moi-même.
Rosetta Souvent aussi, dans les situations plus difficiles et complexes, ma proximité se fait intercession et prière.

Maintenant, c’est le temps de relire dans l’action de grâce tout ce vécu  et de continuer ici le chemin avec Françoise et Carmen, dans l’accueil des nombreux amis aussi différents que variés. Et j’évoque avec gratitude P. S. Magdeleine qui disait :

« Je voudrais que toutes les petites sœurs fassent transparaître partout autour d’elles, jusqu’aux extrémités de la terre le rayonnement de ce Tout Petit Enfant de Bethléem qui est douceur, tendresse, lumière, espérance…. Le monde actuel en a tant besoin. »
Cliquer pour agrandir
 
Dans la cuisine à Genève
avec une amie

Dans les rencontres, l’écoute, que je souhaite privilégier, je sens que j’ai encore à découvrir bien des facettes de l’être humain. Voilà qui me donne de rester dans le concret de la vie ! Certaines rencontres vécues en profondeur me rendent mieux consciente de la manière dont le Seigneur travaille avec notre humanité…

A Genève, je suis frappée par la variété des manifestations offertes par la ville. En juin il y a eu une semaine où chacun a vibré au rythme du « Développement durable ». Des initiatives sympathiques, pleines de créativité et qui rendent plus léger l’engagement quotidien pour un mode de vie plus sobre, respectueux des ressources de notre planète…. Et ça rejoint bien une des facettes de notre engagement communautaire.

Novembre 2009