Petites soeurs de Jésus - Maison de famille à Aix-en-Provence

 


Avec Ursula-Mélanie, visite de notre "maison de famille"
à Aix-en-Provence
l

« Le Tubet » est une grande vieille bâtisse accolée à une colline dominée par une pinède  et reçue en « cadeau de Noël » par P. S. Magdeleine en 1940, alors qu’elle a fondé la « Fraternité des Petites Sœurs de Jésus » en septembre 1939 et qu’elle n’a pas encore de lieu fixe pour y loger sa petite communauté.
Cette maison a vu passer des générations de petites sœurs.


Plus tard sur le même terrain une autre maison a poussé pour accueillir nos parents âgés, P.S. Magdeleine ayant toujours eu à cœur le souci de nos familles. Depuis, cette maison est ouverte à d’autres personnes et aussi à quelques petites sœurs âgées. Elle est gérée par une association laïque.  Au 1er étage est installée une fraternité de petites sœurs âgées ou malades.
Ursula devant le "foyer" réservé aux personnes âgées et petites soeurs malades

Ce sont des petites sœurs de différents pays qui se relaient pour faire vivre cette fraternité, chacune y passant 2 ou 3 ans. Actuellement, Ursula, suisse, assure ce service avec Maria-Renata, italienne, et Josepha-Mai, vietnamienne : un raccourci de ce que nous essayons de vivre partout : un amour fraternel et universel qui s’incarne dans le quotidien ici consacré aux petites sœurs âgées.


Josepha-Mai et Ursula dans l'escalier extérieur, et avec Maria-Renata dans la salle de séjour

« Le Tubet » est habité par une quarantaine de petites sœurs, réparties en plusieurs groupes ce qui offrent plus de convivialité qu’une grande communauté. Parmi ces groupes celui de la ferme qui produit fruits, légumes, fleurs vendus au marché d’Aix chaque semaine par les petites sœurs.



La chapelle est au cœur de la maison, sereine, lumineuse…Le tabernacle, en bois, est en forme de tente de nomade avec, à côté, le « buisson ardent » comme lampe. Ils évoquent ce passage de la Bible (Exode 3,1-12), où Dieu révèle son Nom à Moïse et lui donne la mission de libérer ses frères de l'esclavage. C'est une flamme qui symbolise Dieu.
Evocation aussi de ce désert où Dieu veut conduire chacun de nous pour lui "parler coeur à cœur ». (Osée 2,16).
Des petites sœurs du monde entier viennent se ressourcer au Tubet, individuellement ou en groupe, soit avant leur engagement définitif dans la Fraternité, soit après un long temps en petites fraternités.
Il y a aussi au Tubet des petites soeurs qui y font leur « noviciat » c’est-à-dire la première formation à la vie religieuse, à certaines périodes. Et durant l'été, c'est un lieu de rencontre, de découverte pour des jeunes (et moins jeunes) qui cherchent leur chemin et s’intéressent à un engagement religieux.
« Les petites sœurs travailleront à faire grandir en elles et autour d’elles
une charité plus fraternelle et plus universelle
qui, seule, pourra réaliser un jour entre tous l’unité dans le Christ.
Et pour que ces efforts soient féconds,
il faudra que toutes – quels que soient leur origine, leur culture,
leur tempérament ou leur âge –
fraternisent dans l’unité d’un même amour,
avec la certitude que vivre en fraternité est déjà
mission et signe du Royaume de Dieu.
Ainsi seulement, au cœur du monde
si douloureusement déchiré par la haine,
être signe de la joie et de l’espérance qu’apporte Jésus. »

(de P.S. Magdeleine, dans les « Constitutions des Petites Sœurs de Jésus »)

Mars 2007
retour