Echange de perles de tendresse

Nouvelles

Echange de perles de tendresse

Nous voilà rentrées dans notre petit village sur la colline de Tre Fontane après avoir vécu une journée toute spéciale. Ce matin, le Pape nous a reçues, nous les petites sœurs réunies en Chapitre.

En rentrant, pte sr Moksha-Rakini (indienne), le cœur encore plein d’émotion, me confie avoir été tellement touchée par la façon dont le Pape François a accueilli chacune avec son beau sourire. Elle garde précieusement ses paroles où « Il nous a encouragées à continuer dans le don fidèle de notre vie, au jour le jour, malgré les défis que nous traversons, malgré le manque de vocation… Pour moi, cela signifie continuer fidèlement à vivre notre vie ordinaire dans la joie ».

C’est cette joie qui brille dans les yeux de mes sœurs sur le chemin du retour.

Pte sr Merved poursuit : « La rencontre personnelle de quelques instants avec le Pape François m’a profondément émue. ‘’Je lui ai dit que je suis irakienne et que je vis à Bethléem’’. Il m’a répondu : ‘’d’Abraham à Jésus’’. Cet échange m’a ramenée à mon identité et à ma mission. Devant lui, je me suis retrouvée comme un petit enfant et spontanément je lui ai demandé : ‘’Est-ce que je peux vous embrasser ? ’’ De cette accolade, j’ai senti une grande douceur, et au cœur de cette douceur une grande force, quelque chose de très bon qui me donne du courage pour ma vie. J’ai reçu beaucoup de cette rencontre et je suis repartie comme un petit enfant tout joyeux. Cette rencontre vraie et intense reste gravée dans mon cœur. » 

Ensuite, pte sr Norma (colombienne) me partage : « J’ai senti que c’est un homme vrai. Il nous a montré sa vulnérabilité et cela m’invite à ne pas avoir peur de la nôtre. Cela me confirme dans ce que nous vivons à Cuba comme petites sœurs :  nous sommes peu nombreuses, originaires d’autres pays et nous sommes confrontées à une réalité toujours plus difficile qui mène au désespoir. Ses paroles nous invitent à découvrir les signes de vie et d’espoir au-dedans de cette situation. »

Quant à moi, je garde dans mon cœur l’invitation à semer… à être, là où nous sommes, des perles de tendresse. Je ne sais pas s’il m’a souvent été donné d’y arriver mais, dans ma mémoire, commencent à défiler des visages, visages qui ont parsemé ma vie de bienveillance, de tendresse, visages rencontrés sur mon chemin, au coude à coude avec mes collègues de travail, parmi nos voisins de tous les pays, dans la vie partagée avec nos amis gitans et aujourd’hui parmi mes sœurs à Tre Fontane. L’invitation du Pape prend alors une autre couleur : je suis tout simplement appelée à rendre ce que j’ai largement reçu…

Pte sr Clémence avec ptes srs Merved, Moksha-Rakini et Norma

–> Discours du Pape François aux Petites Sœurs de Jésus réunies en Chapitre