Le risque d’un rêve

Il arrive, parfois, qu’une certitude se dépose dans le cœur…. Et alors, sans en avoir conscience, sans même nous en rendre compte, elle se développe et s’affirme : nous ne pouvons plus la cacher, l’étouffer, ni la réduire au silence. Et tout cela même si la prudence s’y oppose, même si cela signifie changer radicalement notre vie, même si nos attentes, nos certitudes s’envolent…

Cela arrive parfois, et c’est arrivé à pte sr Magdeleine. C’était le 26 juillet 1946. Elle s’était rendue en pèlerinage à la Sainte Baume : une grotte dans une montagne de Provence (France) où la tradition raconte que Marie Madeleine a passé ses dernières années.

A ce moment-là, pte sr Magdeleine, a acquis la certitude que la Fraternité des Petites Sœurs de Jésus devait s’ouvrir, se répandre dans le monde et devenir « universelle ». Cela lui demandait un immense sacrifice. Jusqu’alors, elle avait envisagé une Congrégation consacrée exclusivement aux peuples musulmans.

Ce n’est peut-être pas un hasard si cette certitude lui a été révélée près de ce lieu ayant connu la présence de Marie Madeleine… Elle-même, le matin de la Résurrection, s’était laissée conduire allant à la rencontre des apôtres pour les inviter à vivre en frères et sœurs et leur dire que c’est en Galilée qu’ils rencontreraient le Maître. Depuis ce moment-là pte sr Magdeleine nous invite à vivre dans les Galilée les plus diverses et les plus dispersées du monde pour y rencontrer le Seigneur, pour le rencontrer dans son peuple…

Peut-être vous est-il arrivé quelque chose de semblable… Peut-être, vous aussi, avez-vous tout risqué pour un rêve, pour un feu qui a fait brûler votre cœur et l’a élargi aux dimensions de l’Infini… Peut-être cela vous arrive-t-il maintenant et votre vie est sur le point d’en être transformée…

Cela m’est arrivé une fois, lorsque j’ai découvert en moi ce désir infini de vivre ma vie pour Jésus, avec Jésus et en Jésus, en faisant partie d’un peuple pauvre, vulnérable et aimant… Aujourd’hui encore, lorsque je me laisse toucher par la Ruah/l’Esprit et que je le laisse ébranler mes sécurités et mes rigidités… cela m’arrive encore…

Pte sr Adriana