Nouvelles

Un logo

Les couleurs, les formes, les dessins peuvent nous offrir la possibilité d’atteindre des profondeurs auxquelles les mots n’ont pas toujours accès… les images ont le privilège de communiquer sans avoir besoin d’être « traduites ». Voilà pourquoi on nous a proposé un « logo » pour nous aider sur le chemin du prochain chapitre. Les petites sœurs qui l’ont créé nous ont offert quelques clés pour le lire, mais cela restent de simples outils. Un trésor unique, personnel et secret est offert aux yeux qui s’arrêtent pour écouter…

Tout se passe autour du puits représenté par le bord marron.

Tu peux imaginer être dans le puits et voir ce qui se passe à l’extérieur ou être dehors et te pencher pour regarder ce qui se passe dedans.

Le bleu représente la source à laquelle nous venons puiser l’eau qui nous désaltère et sans laquelle nous ne pouvons vivre. Mais plus profondément encore, comme le découvrira la Samaritaine, la présence de Dieu, présence qui nous dépasse et nous enveloppe, à la fois un et Trinité.

La route est ce chemin à parcourir sans fin entre la présence à Dieu, à nous-mêmes et aux autres. Le village, lui, symbolise notre vie quotidienne, nos relations, lieu de mission, lieu où nous sommes appelées à témoigner de ce qui nous fait vivre. Ce témoignage n’est crédible que si nous laissons couler en nous et à travers nous la source divine, c’est ce que veut représenter la bande bleue qui traverse la route.

La Samaritaine est en marron, couleur de la terre, de notre humanité. Elle est représentée en deux moments différents du récit. Lors de sa rencontre avec Jésus, attentive, à l’écoute, une main encore occupée par sa cruche, mais l’autre déjà sur le cœur. Sa cruche est grande comme la soif qui l’a portée jusqu’au puits, cruche désireuse d’être remplie. Pourtant, celle-ci se révèle trop petite, incapable de contenir toute la vérité reçue de la rencontre avec Jésus. Ensuite, on l’aperçoit de dos qui repart vers le monde, sans sa cruche devenue inutile, cheveux au vent, libre.